A- | A | A+
Imprimer

Vous êtes ici: www.ippnw-europe.org | fr | Accueil

Le radar tchèque

"d.m.Y" could not be parsed by \DateTime constructor. Le système de missiles anti-missiles suscite de plus en plus de refus dans le pays de l`Est européen. Un élément de ce système est un radar géant à installer en République tchèque. Nous avions ècrit il y a deux mois, comme d´ autres membres de l´IPPNW, une lettre fort polie à l´ambassadeur tchèque, lui demandant de faire part à son gouvernement de nos craintes.

"Malgré vos légitimes griefs vis-à-vis des Russes, disions-nous, cet établissement ne peut que relancer la guerre froide", la Russie n´ayant planifié rien de semblable. Il nous avait repondú agressivement, disant que c´était la prérogative de son gouvernement de juger de la chose, ce que nous n´avions pas mis en doute.

Le 13 mai, Jan Tanas et Jan Bednar ont commencé une grève de la faim à Prague pour que la volonté de 70 % de la population soit respectée et que le problème de l´installation d´une base militaire américaine sur le territoire tchéque, soit décidé démocratiquement par référendum. Aux dernières nouvelles, ils ont été recus par le ministre des Affaires étrangères, mais la police a chargé des manifestants qui les soutenaient. En juin, ils ont été remplacés par d´autres.

D´autres part, on apprend que les Polonais ont offert aux Russes d´inspecter la partie qui leur incombe, la base d´envol des missiles anti-missiles.

retour