A- | A | A+
Imprimer   Envoyer
Pressenza, 02.09.2017

Les médecins contre les armes nucléaires, alors que se prépare leur interdiction

Photo: Medact, Lien:https://www.medact.org/project/forum-2017/02.09.2017 

La publication cette semaine des données annuelles du SIPRI sur les forces nucléaires met en lumière la tendance croissante pour des investissements massifs dans des programmes de modernisation des armes nucléaires, pour les neuf états dotés d’armes nucléaires, malgré une réduction de 3 %, 460 armes, signalée cette année.

Face à ces chiffres terrifiants, ceux publiés par Médecins internationaux pour la prévention d’une guerre nucléaire (IPPNW, International Physicians for the Prevention of Nuclear War) dans son rapport de 2013 préparé pour une conférence sur les impacts humanitaires des armes nucléaires. Leurs derniers modèles climatiques et démographiques indiquent qu’une guerre nucléaire limitée avec l’utilisation de 100 ogives lancées sur des villes conduirait à un hiver nucléaire qui pourrait mettre fin à la vie de près de 2 milliards d’êtres humains.

[Lisez l'article complet sur pressenza.com]

Sciences et Avenir, 10 juillet 2017

122 Etats adoptent un traité d’interdiction des armes nucléaires

Vendredi au siège de l’ONU à New York, une majorité d’Etats membres a adopté un texte très clair appelant à la fin de la dissuasion nucléaire. Une initiative rejetée par les neuf pays possédant ce type d’arme, dont la France.

10.07.2017 

C'est en présence de deux " Hibakusha ", rescapés des explosions atomiques de Hiroshima et Nagasaki en 1945, qu'a été adopté vendredi à l'ONU un texte à forte portée symbolique. "C'est un message historique pour l'Humanité " a déclaré la Présidente de la Conférence Elayne Whyte Gómez, du Costa-Rica. Le texte salué par le Secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a été adopté par 122 voix contre une abstention (Singapour) et un vote contre, les Pays-Bas. Dans ce nouveau traité, chaque pays s'engage à ne jamais "en aucune circonstance mettre au point, mettre à l'essai, produire, fabriquer, acquérir de quelque autre manière, posséder ou stocker des armes nucléaires ou autres dispositifs explosifs nucléaires ". S'il n'interdit pas l'utilisation de l'énergie nucléaire à des fins civiles, le texte met clairement à l'index les bases même de la stratégie de dissuasion, l'arme nucléaire ne devant pas servir même en cas de légitime défense.

[Lisez l'article complet sur Sciences et Avenir]

Vote à l’ONU, le 23/12/2016, pour une négociation en vue de l’interdiction des armes nucléaires

Un pas en avant vers le désarmement nucléaire.

UN vote on resolution L.41, 27.10.2016, photo: ICAN27.12.2016 

Vendredi soir 23 décembre 2016 à New York, à deux jours de Noël et malgré l’heure tardive, l’Assemblée générale de l’ONU a adopté en séance plénière, par une majorité de 113 voix pour contre 35, avec 13 abstentions, la résolution L41, déjà adoptée en commission du désarmement le 27 octobre dernier.

Cette résolution “sur l’avancement du désarmement nucléaire multilatéral” convoque à New York, en 2017, “une conférence des Nations Unies chargée de négocier un instrument juridiquement contraignant d’interdiction des armes nucléaires, conduisant à leur élimination totale”.

[Lire l'article...]

Pressenza, 10.12.2013

Famine nucléaire : Deux milliards de personnes à risque

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

10.12.2013 

L’Association internationale des médecins pour la prévention de la guerre nucléaire (IPPNW), Prix Nobel de la Paix en 1985, et sa filiale américaine Physicians for Social Responsibility (PSR), publient aujourd’hui un nouveau rapport concluant que plus de deux milliards de personnes – un quart de la population mondiale – courraient le risque de mourir de faim suite à un échange de tirs nucléaires, dans le cadre d’une guerre régionale limitée comme cela pourrait par exemple se produire entre l’Inde et le Pakistan.

[Continuer...]

L’AMFPGN a participé à l’action d’ICAN FRANCE le 25 avril 2015

25.04.2015 

Avec les autres associations regroupées dans ICAN France, nous avons participé ,place de la République à Paris, à une action publique pour un traité d’interdiction des armes nucléaires.
Il y avait une abondante documentation pour le public ( dont les revues “MÉDECINE ET GUERRE NUCLÉAiRE”) des projections de vidéos, et même un goûter de tartes maisons!
A cette occasion, notre ami BUJNOCZKY a pu présenter à nos partenaires son ouvrage sur:

 "Pensées pour Hiroshima et Nagasaki Témoignages et réflexions "

Nous en reparlerons.  Les discussions avec les passants confirment la profonde ignorance des gens sur les enjeux de la prévention de la guerre atomique.C’est dire l’immensité de la tâche d’ICAN en France.

Famine nucléaire : deux milliards de personnes en danger ?

12.12.2013 Un Prix Nobel de la paix, met en garde contre la famine nucléaire et le danger de provoquer deux milliards de victimes.

continuer ...

Loi d'indemnisation: miroir aux alouettes pour les vétéransdes essais nucléaires.

Par Dr. A. Behar

21.11.2011 

Avec nos amis de l’association des vétérans des essais nucléaires (AVEN), nous avons bataillé fermement pour avoir cette loi. Nous voulions qu’enfin les vétérans de tous les essais atomiques français soient reconnus comme des victimes avec, en guise de gage tangible, une indemnité.Avec un an de recul, il est temps de décortiquer l’épouvantable mystification dont ils sont, une fois de plus, les dindons de la farce.

[Lire l'article...]

Déclaration de presse 02.12.2010

A proximité des centrales nucléaires allemandes et suisses des milliers d’enfants ne viennent pas au monde.

Faut-il mettre en cause les émissions radioactives des installations nucléaires ?

02.12.2010 

PSR / IPPNW Suisse – Association des Médecins pour une responsabilité sociale/ pour la prévention de la guerre nucléaire – attire l’attention sur le fait suivant: dans l’entourage des centrales nucléaires le rapport des naissances entre filles et garçons (« Sex Odds ») est perturbé. Ceci ressort d’une étude épidémiologique conduite à Munich et publiée en octobre 2010 (1).

continuer ...

Un danger oublié : l'état d'alerte nucléaire

01.06.2009 

Au congrès européen de l'IPPNW à Helsinki, le sujet unique des débats fut le désarmement nucléaire. Mais la grande question posée, la seule question, était: par où commencer? Que faut-il arrêter tout de suite? Le congrès à répondu; notre prescription est, l'arrêt immédiat de l'état d'alerte maximal des forces nucléaires, surtout entre les USA et la Russie.

continuer ...

Une guerre nucléaire limitée peut provoquer une famine pour toute la planète !

01.06.2009 

L’étude récente de Robock et autres sur les conséquences climatiques d’une guerre nucléaire régionale montre que même un conflit nucléaire  « limité » n'utilisant pas plus que100 bombes de type Hiroshima, aurait un effet significatif sur le climat à travers le monde.

continuer ...

L'hiver nucléaire

Par A. Robock, L. Oman et G. L. Stenchikov.

15.12.2007 

Du fait de l’utilisation du terme “automne nucléaire” par Thompson et Schneider (1986), même si les auteurs avaient écrit que les conséquences climatiques seraient considérables, dans les milieux politiques la théorie de l’hiver nucléaire a été considérée comme exagérée et non prouvée (e.g., Martin, 1988).

[Lire l'article...]

OUI, Je peux vivre sans armes nucléaires!

Une convention de désarmement

15.11.2007 

Dans la doctrine de la «dissuasion» pour faire face aux Etats «terroristes» non nucléaires soupçonnés d´attaquer «nos intérêts nationaux», le pire statu quo est à craindre. Tout espoir d´une initiative française crédible pour le désarmement atomique est anéanti. Pour cela, il nous faut commencer par cette démonstration : oui chacun d´entre nous peut vivre sans la «protection» nucléaire, mieux encore, cette protection est un danger majeur pour notre survie. Citoyens de France, nous étions, déjà, de par notre statut de puissance nucléaire, la cible naturelle de toutes les autres puissances atomiques.

continuer ...

Nuclearisation in Europe and the Middle East

PSR / IPPNW Conference

27.03.2007 

Sur proposition du Günter Baitsch, membre de l´association, le comité de PSR/IPPNW a décidé d´organiser un congrès sur la question préoccupante de la prolifération des armes atomiques. Grâce à la participation d´experts renommés nous chercherons à ébaucher des solutions réalistes. La question de savoir si des zones sans armes atomiques contribuent à un monde plus sûr, est de nature théorique. Il va de soi que la constitution de telles zones est un pas en direction de la sécurité. IPPNW, un enfant de la guerre froide, est bien placé pour rappeler les dangers d´un conflit nucléaire: en plusieurs décennies de travail l´association a acquis de grandes connaissances du problème.

continuer ...

Frankfurter Rundschau 10/11/2006

Une position européene importante

Remplir les obligations découlant du TNP

10.11.2006 

Frank-Walter Steineman est le Ministre des Affaires étrangères d´Allemagne et Jonas Gahr-Store est son homologue norvégien. Ils ont publié ce texte sous forme d´éditorial dans le Frankfurter Rundschau le 10 novembre dernier. Pourquoi aucun de nos médias n´a jugé bon de nous faire part de cette prise de position européenne importante, qui appuie d´ailleurs du poids de leurs responsabilité politiques, la déclaration précédente et nos prises de position habituelles? Elle est formulée en termes très diplomatiques, acceptables pour ses destinataires. Et pourquoi, notre Ministre des Affaires étrangères ne s´y est-il pas associé?

continuer ...

L´onde de choc nucléaire de l´unilatéralisme U.S.

Par le Dr A. Behar

15.08.2005 

Il me faut expliquer, avant d´entamer cette communication, pourquoi nous médecins sommes obligés d´intervenir dans un champ politico-juridique complètement étranger à nos compétences: L´IPPNW est partie d´un constat : En cas d´utilisation de l´arme atomique, il n´y a pas de traitement curatif pour nos patients : De fait, nous partirions en fumée avec eux. Il ne nous reste donc que la prévention et donc, comme il est de règle en santé publique, l´obligation pour les praticiens de s´aventurer hors de notre domaine pour comprendre, pour expliquer et pour agir avant tout passage à l´acte atomique.

continuer ...

Illusion ou realité

Par Pr. Raymond Galinski, AMFPGN France

2005 La possession de la bombe est-elle une illusion? Si on regarde les choses de près, on est bien tenté de répondre oui. Israël possède la bombe. Un technicien, Mor-dechaï Vanunu, paye très cher pour l´avoir dit. Personne n’en parle. On parle de la Corée du Nord, de l´Iran, mais personne ne parle d´Israël. Et pourtant, bien que le consensus «occidental» couvre cette situation, on peut se demander ce qui se passerait si un jour Israël l´employait. Ce serait un véritable suicide pour toute la population de ce pays, juifs et arabes compris. Tout le ou les processus de paix successifs deviendraient nuls et non avenus. La dévastation de la région serait totale.

continuer ...