A- | A | A+
Imprimer   Envoyer
lavenir, 4.4.2015

La «guerre contre le terrorisme» aurait fait 1,3 million de morts en Irak, Afghanistan et Pakistan

After the urban warfare, Fallujah, Iraq, Nov. 2004,  photo by Lance Cpl. James J. Vooris04.04.2015 

La «guerre contre le terrorisme» lancée par les Etats-Unis après les attentats du 11 septembre 2001 a causé en douze ans la mort d’au moins 1,3 million de personnes dans trois pays: Irak, Afghanistan et Pakistan. C’est ce qu’affirment trois organisations scientifico-pacifistes dans un récent rapport.

[continuer]

AMFPGN.org, 25.06.2014

L’AMFPGN AU FORUM SOCIAL MONDIAL “PEACE EVENT” A SARAJEVO

Le forum fut marqué par des discours de personnalités prestigieuses comme MAIREAD MAGUIRE prix Nobel de la paix en 1976 (Irlande du Nord). Luc Dehaene, ancien Maire d’Ypres, ville martyre Flamande de la première guerre mondiale, a parlé au nom des Maires pour la paix, important réseau mondial dans des villes totalisant plus d’un milliard d’habitants, et a rappelé l’importance de leur engagement pour organiser des actions vers le désarment nucléaire. Kevin Dowling, évêque d’Afrique du Sud s’est largement référé au combat de Nelson Mandela, et a insisté sur la nécessité du respect entre humains, et sur la confiance et la ténacité pour combattre la violence. Sont intervenus également Fréderico Mayor, ancien secrétaire général de l’UNESCO (à distance), Sonja Biserko Serbe appartenant au comité Helsinki pour les droits de l’homme, Bernard Dréano, de l’Assemblée Européenne des citoyens, et un représentant du camp des jeunes à Sarajevo. Avec d’autres délégations de l’IPPNW, Britanniques, Allemandes ou Grecques, nous étions en charge d’un message spécifique : “l’abolition des armes nucléaires est urgente vu ses conséquences humanitaires”. Nous avons animé 2 ateliers, l’un sur la violence et la violence extrême, et l’autre sur les effets humanitaires de l’arme atomique.

continuer ...

Enfin une voix s’élève contre l’offensive française au Mali

conférence sur l'extractiond de uranium, Bamako 16.-18.03.2012

traduit par Michèle Mialane

Le Conseil de Sécurité de l’ONU a donné son accord à une intervention militaire au Mali

L’IPPNW (Collectif international des médecins allemands contre la guerre nucléaire) appelle à négocier plutôt qu’à faire la guerre

15/01/2013
 
L’IPPNW, collectif pacifiste de médecins demande au Ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, de plaider pour des négociations en dépit de l’escalade de la violence guerrière au Mali., le soutien à la France dans sa guerre aux rebelles islamistes menant selon eux à une impasse. «  Des interventions militaires internationales ne sont pas à même de résoudre la profonde crise politique et économique que traverse le Mali, bien au contraire ils susciteront de nouveaux combattants contre l’Occident » déclare Matthias Jochheim, le Président de l’IPPNW.
 
Les conflits qui couvent depuis longtemps dans le Nord peu structuré avec les groupes ethniques dont les Tour-aregs, sont resté jusqu’ici ignorés du gouvernement allemand, de même que le déplacement massif de petits paysans et de pasteurs, conséquence de la vente à grande échelle de terres agricoles fertiles à des banques, fonds de pension et firmes. À l’heure actuelle 4,6 millions environ de Maliens sont menacés d’insécurité alimentaire. Le programme de la FAO touche déjà 360 000 personnes au Sud et 148 000 au Nord.
 
Le Mali intéresse en outre les pays industriels comme réservoir de matières premières. Ce Pays d’Afrique de l’Ouest, un des plus pauvres du monde, dispose d’importantes ressources en matières premières : le Mali est par exemple le troisième producteur d’or africain. Il possède en outre des phosphates, des gisements de pétrole et de gaz et de l’uranium.
 
Du 16 au 18 mars l’Association des Ressortissants  et des Amis de la Commune de Falea a organisé en collaboration avec l’IPPNW et l’uranium-network.org une conférence internationale à Bamako sur le thème « Uranium, gaz et environnement. »
 
La firme nucléaire française AREVA, qui s’appelait à l’époque COGEMA, avait découvert à Falea, dans l’extrême Ouest du pays, des gisements d’uranium, de cuivre ety de bauxite qu’elle avait vendus à la firme canadienne Rockgate Capital Corporation. Celle-ci a conclu avec le gouvernement malien un accord sur l’exploitation des minerais. Ni le Conseil des Anciens, ni le conseil municipal ni la population n’ont été officiellement informés ou consultés.
 
Fin janvier ou début février des militant-e-s de la section malienne d’Afrique-Europe-Interact voulait entamer une marche de la paix entre Mopti et Douentza. Cette « marche blanche » avait pour objectif d’exprimer un refus clair de l’intervention militaire contre les rebelles. Les initiateurs/trices continuent à réclamer une solution au conflit basée sur le dialogue.
 
En savoir davantage sur la Marche Blanche : cliquez sur afrique-europe-interact.net
 
En savoir plus sur la Conférence sur l’exploitation de l’uranium à Bamako:
www.nuclear-risks.org/de/startseite/artikel/63942257c8/das-uran-muss-in-der-erde-bleiben.html

Rapport de mission en Palestine (7 jours du 25/10 au 01/11/2009) du groupe ‘Proche-Orient Santé’(GPOS) soutenue par Médecins du Monde – Belgique.

Rédaction : Pierre Viart pour le GPOS, novembre

Le GPOS est une ASBL de travailleurs de la santé dont l’objectif est de témoigner des difficultés médicales, psychologiques et sociales imposées aux Palestiniens des Territoires Occupés. Le GPOS propose également une aide médicale et psychologique et participe à la formation continue. Notre principal interlocuteur palestinien est la Palestinian Medical Relief Society (PMRS), une ONG ‘nationale’ laïque et indépendante qui se consacre à la santé primaire.

continuer ...

Pourquoi il faut interdire les bombes au phosphore blanc

01.03.2009 

La dernière offensive de l'armée israélienne à GAZA a remis à l'ordre du jour les effets mortels sur les sujets exposés à cette substance, et ceci dans des souffrances prolongées au-delà de toute description rationnelle.

continuer ...

Israël-Palestine ou le conflit qui peut amener la Paix

par Mina Yamna ENNASRI, adhérente de l'AMFPGN.

05.01.2009 

Israël et la Palestine sont en guerre. Une lutte à mort. Le conflit s'enlise tous les jours un peu plus. Chaque partie légitime son comportement par l'attitude de son adversaire. Comme dans un "cycle infernal" le sentiment d'oppression et de non reconnaissance de ses droits, du côté Palestinien, alimente des bataillons de candidats aux attentats suicides. Qui génèrent à leur tour une répression toujours plus dure du côté Israélien.

continuer ...

Non a la guerre - non a l´OTAN

Appel de Stuttgart du 5 octobre 2008

05.10.2008 

A l’occasion du soixantième anniversaire de l’OTAN, nous vous appelons à venir manifester à Strasbourg et à Kehl en Avril 2009 contre les politiques militaires et nucléaires agressives de l’OTAN et affirmer l’exigence qu’un monde juste et sans guerre est possible.

continuer ...

Géorgie

Un conflit qui peut devenir dangereux

29.08.2008 

Complexité extrême d’un conflit qui peut devenir dangereux. L’Europe se doit de calmer le jeu. Lorsqu’un nouveau conflit se déclenche dans une région du monde mal connue, le lecteur de journaux et l’auditeur de télévision aiment qu’on leur indique qui est le méchant et qui est le gentil pour pouvoir s’indigner ou s’apitoyer à bon escient. Le conflit russo-géorgien actuel nous a surpris tous en pleines vacances et jeux olympiques. Les journalistes en donnent des versions très orientées et nous imposent des partis pris opposés et injustifiés. L’ethnographie et l’Histoire politique du Caucase est d’une extrême complexité que seule une lecture attentive des meilleures encyclopédies permet d’aborder,… avec précautions. Par comparaison, le conflit qui oppose les Flamands aux Wallons et Francophones est d’une biblique simplicité

[voir l'article complet]

La Pyramide de la Violence

Où il est question de l’état du monde…

Croix rouge01.10.2008 

Si pour un patient nous faisons le maximum pour établir un diagnostic, et si pour ce faire nous avons recours à toutes les techniques, ce n’est pas pour l’amour de l’art. Notre seul objectif au travers et grâce au diagnostic est d’appliquer un traitement, le plus juste et le plus efficace pour ce malade. Cela peut peut-être expliquer notre étonnement devant la démarche actuelle des analystes du monde au 21ème siècle.Avec des arguments fondés, des exemples judicieux et des modèles convaincants, le consensus est en train de se faire sur le rapport de force entre nations. Mais on n’en tire aucune conséquence !

[Octobre 2008 Revue MGN, n°3, vol. 24]

Goodbye Bafana

Prix cinématographique de la Paix 2007

15.04.2007 

La projection de «Goodbye Bafana» débutera en avril sur les écrans suisses. Lors de la Berlinale en février le film a été récompensé du Prix  cinématographique de la Paix. Le Prix cinématographique de la Paix est soutenu par IPPNW Allemagne (Schirmherr) et par la Fondation Heinrich-Böll. Le Jury motive son choix ainsi : «Un film qui se base sur une histoire vraie et qui nous montre que, même sous pression et dans le système le plus rigide, un engagement courageux peut naître, transformant un collaborateur en un homme pensant et agissant de manière indépendante : une leçon d´espoir.

continuer ...

Réflexions personnelles d´une semaine en Palestine

De Forat Sadry

15.03.2005 

Deux semaines après le retour, cette sensation ne me quitte pas. J´avais évidemment, moi, la certitude d´être en sécurité... mais un passé que je n´ai pas connu me hantait à chaque pas: Un no man´s land entre Gaza et Israël... Un long corridor en béton. Le sol est mouillé, jonché de fils barbelés enroulés, déroulés... les pas résonnent. Nous sommes 16 ... nous marchons en silence ou presque. La voix n´ose pas s´élever. Ca chuchote... ...je ne sais plus la distance parcourue... 5 minutes?...qui a paru sans  fin.

continuer ...