A- | A | A+
Imprimer   Envoyer

Vous êtes ici: www.ippnw-europe.org | fr | Accueil

Un nouveau regard sur la cataracte radio induite

cataracte radio induite; Photo:www.gatinel.com

14.07.2014 Voici l’application concrète par l’Euratom (décembre 2013) de la déclaration de la commission internationale pour la protection contre les rayonnements ionisants (CIPR) du 21 avril 2011 souhaitant un abaissement du seuil d’apparition des cataractes induites à 0,5 Gray, et la limite annuelle de dose équivalente à 20 mSv:

continuer ...

IPPNW : Un danger nucléaire israélien aux portes du Maghreb

26.02.2014 Massachusetts : ‘International Physicians for the Prevention of Nuclear War’ (IPPNW) est l’organisation internationale des médecins pour la prévention contre la guerre nucléaire. Son responsable Moyen Orient, a tiré la sonnette d’alarme sur le danger nucléaire israélien qui pollue la région jusqu’aux portes du Maghreb.

continuer ...

Les jeux olympiques au Japon et le nucléaire

 

09.01.2014 Une lettre à tous les jeunes athlètes qui rêvent de venir à Tokyo en 2020 et à leurs entraîneurs et à leurs parents : De certaines choses, de faits certains que l’on se doit de savoir.

 

continuer ...

Famine nucléaire : deux milliards de personnes en danger ?

12.12.2013 Un Prix Nobel de la paix, met en garde contre la famine nucléaire et le danger de provoquer deux milliards de victimes.

continuer ...

NOTE CRITIQUE AU SUJET DU RAPPORT DE L’UNSCEAR D’OCTOBRE 2013

Note soumise à l’assemblée générale de l’ONU.

28.10.2013 “Pour nous, médecins, ce rapport de l’UNSCEAR sous-estime systématiquement l’impact sanitaire de la catastrophe de Fukushima”

PSR (USA), IPPNW (Allemagne) AMFPGN (France), PSR

(Suisse), AIMPGN (Italie), PSR (Malaisie), DAMP (Hollande) et  le

mouvement pour l’indépendance de l’OMS, Centrale Nucléaire et Santé.

 

continuer ...

Enfin une voix s’élève contre l’offensive française au Mali

conférence sur l'extractiond de uranium, Bamako 16.-18.03.2012

traduit par Michèle Mialane

Le Conseil de Sécurité de l’ONU a donné son accord à une intervention militaire au Mali

L’IPPNW (Collectif international des médecins allemands contre la guerre nucléaire) appelle à négocier plutôt qu’à faire la guerre

15/01/2013
 
L’IPPNW, collectif pacifiste de médecins demande au Ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, de plaider pour des négociations en dépit de l’escalade de la violence guerrière au Mali., le soutien à la France dans sa guerre aux rebelles islamistes menant selon eux à une impasse. «  Des interventions militaires internationales ne sont pas à même de résoudre la profonde crise politique et économique que traverse le Mali, bien au contraire ils susciteront de nouveaux combattants contre l’Occident » déclare Matthias Jochheim, le Président de l’IPPNW.
 
Les conflits qui couvent depuis longtemps dans le Nord peu structuré avec les groupes ethniques dont les Tour-aregs, sont resté jusqu’ici ignorés du gouvernement allemand, de même que le déplacement massif de petits paysans et de pasteurs, conséquence de la vente à grande échelle de terres agricoles fertiles à des banques, fonds de pension et firmes. À l’heure actuelle 4,6 millions environ de Maliens sont menacés d’insécurité alimentaire. Le programme de la FAO touche déjà 360 000 personnes au Sud et 148 000 au Nord.
 
Le Mali intéresse en outre les pays industriels comme réservoir de matières premières. Ce Pays d’Afrique de l’Ouest, un des plus pauvres du monde, dispose d’importantes ressources en matières premières : le Mali est par exemple le troisième producteur d’or africain. Il possède en outre des phosphates, des gisements de pétrole et de gaz et de l’uranium.
 
Du 16 au 18 mars l’Association des Ressortissants  et des Amis de la Commune de Falea a organisé en collaboration avec l’IPPNW et l’uranium-network.org une conférence internationale à Bamako sur le thème « Uranium, gaz et environnement. »
 
La firme nucléaire française AREVA, qui s’appelait à l’époque COGEMA, avait découvert à Falea, dans l’extrême Ouest du pays, des gisements d’uranium, de cuivre ety de bauxite qu’elle avait vendus à la firme canadienne Rockgate Capital Corporation. Celle-ci a conclu avec le gouvernement malien un accord sur l’exploitation des minerais. Ni le Conseil des Anciens, ni le conseil municipal ni la population n’ont été officiellement informés ou consultés.
 
Fin janvier ou début février des militant-e-s de la section malienne d’Afrique-Europe-Interact voulait entamer une marche de la paix entre Mopti et Douentza. Cette « marche blanche » avait pour objectif d’exprimer un refus clair de l’intervention militaire contre les rebelles. Les initiateurs/trices continuent à réclamer une solution au conflit basée sur le dialogue.
 
En savoir davantage sur la Marche Blanche : cliquez sur afrique-europe-interact.net
 
En savoir plus sur la Conférence sur l’exploitation de l’uranium à Bamako:
www.nuclear-risks.org/de/startseite/artikel/63942257c8/das-uran-muss-in-der-erde-bleiben.html

Comité de pilotage du colloque d’ICAN* du 9 mars 2013 à Marseille

16.12.2012 

Comité de pilotage du colloque d’ICAN* du 9 mars 2013 à Marseille, préparatoire au Forum Social Mondial (FSM) de Tunis.Le comité de pilotage s’est réuni le 5 décembre 2012 à Marseille. Les organisations suivantes étaient présentes: AMFPGN (Médecins pour laPrévention de la Guerre Nucléaire, membre de l’IPPNW), Appel des Cent pour la Paix, ATTAC (membre du FSM Provence), MNLE (Mouvement National de Lutte pour l’Environnement), Mouvement de la Paix, le Parti Communiste Français.

[Plus information: Association des Médecins Français pour la Prévention de la Guerre Nucléaire]

Prof. TILMAN RUFF, co-président de l’IPPNW

Après le Désastre de Fukushima

Recommandations de l’IPPNW pour proteger la santé

Press conference in Tokio, August 29, 201210.09.2012 

C’est après enquête au cours d’Recommandations de l’IPPNW* pour proteger la santé après le désastre nucléaire de Fukushiam une visite à FUKUSHIMA d’une délégation de 30 médecins et étudiants en médecine venant de dix pays, que le 20ème congrès de l’IPPNW a pris les décisions suivantes.

continuer ...

dd magazine, le 03 septembre 2012

Fukushima : des médecins dénoncent désinformation et risques minimisés

03.09.2012 

L'association internationale des médecins pour la prévention de la guerre nucléaire (IPPNW) s'est tenue à Hiroshima du 24 au 26 août derniers. À cette occasion elle a envoyé une délégation de 30 médecins de différentes nationalités sur le site de Fukushima le 28 août pour rencontrer des médecins locaux, et fait part de son constat et de ses recommandations pour protéger la santé des Japonais après la catastrophe. [Ci-dessus champ de riz à Fukushima, photo CC prise en 2006]

continuer ...

16.12.2011

La commission méditerannée IPPNW á Ankara

Compte rendu de la réunion initiée par la commission méditerranée de l’IPPNW à ANKARA (Turquie)

16.12.2011 

L’objectif principal de cette rencontre était la préparation de la conférence d’Helsinki en 2012 sur l’installation d’une zone sans armes de destruction massive au Moyen Orient. D’une seule voix, y compris celles des représentants des associations de l’IPPNW de l’IRAN et d’ISRAËL, nous avons considéré cette conférence comme cruciale, et décidé d’y participer (puisque les ONG sont invitées) pour apporter notre contribution en tant qu’acteur de la santé publique dans cette région. Voici ci-joint la déclaration finale. Celle-ci suppose un effort particulier dans notre pays puisque la France déploie tous ces efforts pour minimiser et même torpiller cette initiative de l’ONU dans le cadre du traité de non prolifération. Un grand bravo pour nos collègues d’Ankara du NUSED (IPPNW), et félicitations pour l’organisation excellente de cette rencontre par le Docteur DERMAN BÖSTOK, président.

[L'ire l'article]

Loi d'indemnisation: miroir aux alouettes pour les vétéransdes essais nucléaires.

Par Dr. A. Behar

21.11.2011 

Avec nos amis de l’association des vétérans des essais nucléaires (AVEN), nous avons bataillé fermement pour avoir cette loi. Nous voulions qu’enfin les vétérans de tous les essais atomiques français soient reconnus comme des victimes avec, en guise de gage tangible, une indemnité.Avec un an de recul, il est temps de décortiquer l’épouvantable mystification dont ils sont, une fois de plus, les dindons de la farce.

[Lire l'article...]

Communiqué de presse de IPPNW du 11 novembre 2011

Pic d'émissions radioactives au début des travaux de révision dans la central nucléaire de Gundremmingen

La centrale nucléaire de Gundremmingen, située entre Ulm et Augsbourg, a dégagé beaucoup plus de gaz rares radioactifs au démarrage de l'inspection/vérification annuelle en septembre que pendant toute la phase opérationnelle précédente. Selon les déclarations de IPPNW (International Physicians for the Prevention of Nuclear War), la concentration normale des émissions de la centrale nucléaire s'élève à environ 3 kBq/m3. Mais au début des travaux d'inspection/vérification les émissions montaient tout d'un coup en flèche pour atteindre dans l'après-midi et le soir du 22 septembre un niveau dépassent 700 kBq/m3 avec un pic de 1470 kBq/m3 à 17h30. Au cours des  jours suivants (entre le 23 et le 29 septembre) la centrale a rejeté avec 106 kBq/m3 en moyenne toujours bien plus de gaz rares radioactifs dans l'environnement que pendant le service normal.

continuer ...

Communiqué de Presse du 29 Septembre 2011

Sortié du nucléaire

Les Médecins pour une responsabilité sociale / pour la prévention de la guerre nucléaire (PSR/IPPNW, Prix Nobel de la Paix 1985) ont pris connaissance avec satisfaction de la décision du Conseil des Etats concernant la sortie du nucléaire. Cette décision est responsable; elle prend en considération à la fois les problèmes de sécurité et les préoccupations de santé publique, tenant compte des connaissances récentes sur les effets biologiques des faibles doses de rayonnements ionisants. La Suisse suit ainsi l’exemple de l’Allemagne. Nos deux pays donnent au monde un signal fort en matière de politique énergétique et deviennent pionniers d’un avenir aux énergies renouvelables, efficientes et pour le respect des ressources naturelles.

Communiqué de presse du 20 septembre 2011

Les normes relatives à la contamination radioactive des denrées alimentaires ne garantissent pas une protection suffisante de la santé

foodwatch et la Section allemande de l’IPPNW réclament une réduction significative des valeurs limites actuellement en vigueur

20.09.2011 

Les normes européennes et japonaises relatives à la contamination radioactive des denrées alimentaires ne garantissent pas une protection suffisante de la santé. Les populations sont exposées à des risques inutilement élevés pour la santé. C’est la conclusion du rapport « Les normes relatives à la contamination radioactive des denrées alimentaires en Europe et au Japon : un nombre calculé de morts par irradiation » que l‘association de protection des consommateurs foodwatch et la section allemande de l’Association internationale des médecins pour la prévention de la guerre nucléaire ont présenté aujourd’hui à Berlin. Le rapport s’appuie sur une expertise de Thomas Dersee et Sebastian Pflugbeil de la Société allemande de radioprotection.

continuer ...[Rapport]

Fukushima: l'AIEA contrôle la communication de l'OMS

22.03.2011 

La crédibilité des agences onusiennes, qui surveillent l’accident nucléaire au Japon, est remise en question. Et notamment celle de l’Organisation mondiale de la santé. Une OMS soumise au bon vouloir de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) et incapable d’évaluer les risques de façon indépendante, montre une enquête de la TSR.

[Article complet]

Déclaration de presse 02.12.2010

A proximité des centrales nucléaires allemandes et suisses des milliers d’enfants ne viennent pas au monde.

Faut-il mettre en cause les émissions radioactives des installations nucléaires ?

02.12.2010 

PSR / IPPNW Suisse – Association des Médecins pour une responsabilité sociale/ pour la prévention de la guerre nucléaire – attire l’attention sur le fait suivant: dans l’entourage des centrales nucléaires le rapport des naissances entre filles et garçons (« Sex Odds ») est perturbé. Ceci ressort d’une étude épidémiologique conduite à Munich et publiée en octobre 2010 (1).

continuer ...

Le champ de tir de Bourges et l’uranium appauvri

Champ de tir - Bourges12.11.2010 

Le silence et le mur du secret défense des responsables du champ de tir manifestement exaspèrent les habitants qui réclame la vérité sur la pollution de l’environnement.

Nous avons suggéré une étude indépendante d’un laboratoire extérieur après une enquête approfondie sur le régime des eaux de la zone et sur la situation et le type de nappe phréatique concernées. La population de Bourges en a le droit.

[Texte complet]

Rapport de mission en Palestine (7 jours du 25/10 au 01/11/2009) du groupe ‘Proche-Orient Santé’(GPOS) soutenue par Médecins du Monde – Belgique.

Rédaction : Pierre Viart pour le GPOS, novembre

Le GPOS est une ASBL de travailleurs de la santé dont l’objectif est de témoigner des difficultés médicales, psychologiques et sociales imposées aux Palestiniens des Territoires Occupés. Le GPOS propose également une aide médicale et psychologique et participe à la formation continue. Notre principal interlocuteur palestinien est la Palestinian Medical Relief Society (PMRS), une ONG ‘nationale’ laïque et indépendante qui se consacre à la santé primaire.

continuer ...

Un danger oublié : l'état d'alerte nucléaire

01.06.2009 

Au congrès européen de l'IPPNW à Helsinki, le sujet unique des débats fut le désarmement nucléaire. Mais la grande question posée, la seule question, était: par où commencer? Que faut-il arrêter tout de suite? Le congrès à répondu; notre prescription est, l'arrêt immédiat de l'état d'alerte maximal des forces nucléaires, surtout entre les USA et la Russie.

continuer ...

Une guerre nucléaire limitée peut provoquer une famine pour toute la planète !

01.06.2009 

L’étude récente de Robock et autres sur les conséquences climatiques d’une guerre nucléaire régionale montre que même un conflit nucléaire  « limité » n'utilisant pas plus que100 bombes de type Hiroshima, aurait un effet significatif sur le climat à travers le monde.

 

continuer ...

Pourquoi il faut interdire les bombes au phosphore blanc

01.03.2009 

La dernière offensive de l'armée israélienne à GAZA a remis à l'ordre du jour les effets mortels sur les sujets exposés à cette substance, et ceci dans des souffrances prolongées au-delà de toute description rationnelle.

continuer ...

Israël-Palestine ou le conflit qui peut amener la Paix

par Mina Yamna ENNASRI, adhérente de l'AMFPGN.

05.01.2009 

Israël et la Palestine sont en guerre. Une lutte à mort. Le conflit s'enlise tous les jours un peu plus. Chaque partie légitime son comportement par l'attitude de son adversaire. Comme dans un "cycle infernal" le sentiment d'oppression et de non reconnaissance de ses droits, du côté Palestinien, alimente des bataillons de candidats aux attentats suicides. Qui génèrent à leur tour une répression toujours plus dure du côté Israélien.

continuer ...

Non a la guerre - non a l´OTAN

Appel de Stuttgart du 5 octobre 2008

05.10.2008 

A l’occasion du soixantième anniversaire de l’OTAN, nous vous appelons à venir manifester à Strasbourg et à Kehl en Avril 2009 contre les politiques militaires et nucléaires agressives de l’OTAN et affirmer l’exigence qu’un monde juste et sans guerre est possible.

continuer ...

La Pyramide de la Violence

Où il est question de l’état du monde…

Croix rouge01.10.2008 

Si pour un patient nous faisons le maximum pour établir un diagnostic, et si pour ce faire nous avons recours à toutes les techniques, ce n’est pas pour l’amour de l’art. Notre seul objectif au travers et grâce au diagnostic est d’appliquer un traitement, le plus juste et le plus efficace pour ce malade. Cela peut peut-être expliquer notre étonnement devant la démarche actuelle des analystes du monde au 21ème siècle.Avec des arguments fondés, des exemples judicieux et des modèles convaincants, le consensus est en train de se faire sur le rapport de force entre nations. Mais on n’en tire aucune conséquence !

[Octobre 2008 Revue MGN, n°3, vol. 24]

Géorgie

Un conflit qui peut devenir dangereux

29.08.2008 

Complexité extrême d’un conflit qui peut devenir dangereux. L’Europe se doit de calmer le jeu. Lorsqu’un nouveau conflit se déclenche dans une région du monde mal connue, le lecteur de journaux et l’auditeur de télévision aiment qu’on leur indique qui est le méchant et qui est le gentil pour pouvoir s’indigner ou s’apitoyer à bon escient. Le conflit russo-géorgien actuel nous a surpris tous en pleines vacances et jeux olympiques. Les journalistes en donnent des versions très orientées et nous imposent des partis pris opposés et injustifiés. L’ethnographie et l’Histoire politique du Caucase est d’une extrême complexité que seule une lecture attentive des meilleures encyclopédies permet d’aborder,… avec précautions. Par comparaison, le conflit qui oppose les Flamands aux Wallons et Francophones est d’une biblique simplicité

[voir l'article complet]

Le radar tchèque

AMPGN, Belge affiliée à l´IPPNW

15.06.2008 

Le système de missiles anti-missiles suscite de plus en plus de refus dans le pays de l`Est européen. Un élément de ce système est un radar géant à installer en République tchèque. Nous avions ècrit il y a deux mois, comme d´ autres membres de l´IPPNW, une lettre fort polie à l´ambassadeur tchèque, lui demandant de faire part à son gouvernement de nos craintes.

continuer ...

Le tritium? C'est grave docteur?

Par A. Behar et F. Cohen-Boulakia

15.04.2008 

Le congrès de l’IPPNW à New Delhi s’est fait sur le thème: santé-paix-développement. Puisque nous sommes à époque de la prolifération nucléaire galopante, avec ses conséquences immédiates sur le risque de guerre et le sous développement, il nous appartient tout spécialement de mesurer prioritairement ses effets sur la santé publique.

[En savoir plus...]

Thérapie contre l´épidémie nucléaire

Congrès mondial

15.03.2008 

Le 18è congres mondial de l´Association internationale des médecins pour la prévention de la guerre nucléaire (IPPNW) s´est terminé mardi par l´adoption d´une « Déclaration de Delhi », document par lequel 600 médecins de soixante pays témoignent de leur volonté de s´engager pour un monde sans armes atomiques.

continuer ...

Centrale nucléaire: Risque de cancer infantile

Une étude allemande

08.12.2007 

Selon une étude, initiée par IPPNW Allemagne, les enfants de moins de cinq ans résidant à proximité immédiate d'une centrale nucléaire courent un risque statistique nettement plus élevé de souffrir d'un cancer. Cette étude a été réalisée par l'Office fédéral de protection contre les radiations, à partir de données statistiques portant sur la période 1980-2003 dans les régions proches de 21 réacteurs ou anciens réacteurs allemands. Le risque de cancer augmente de 60% lorsque l'enfant habite à moins de 5 km d'une centrale, et même de 117% si on prend en compte uniquement les leucémies.

continuer ...

OUI, Je peux vivre sans armes nucléaires!

Une convention de désarmement

15.11.2007 

Dans la doctrine de la «dissuasion» pour faire face aux Etats «terroristes» non nucléaires soupçonnés d´attaquer «nos intérêts nationaux», le pire statu quo est à craindre. Tout espoir d´une initiative française crédible pour le désarmement atomique est anéanti. Pour cela, il nous faut commencer par cette démonstration : oui chacun d´entre nous peut vivre sans la «protection» nucléaire, mieux encore, cette protection est un danger majeur pour notre survie. Citoyens de France, nous étions, déjà, de par notre statut de puissance nucléaire, la cible naturelle de toutes les autres puissances atomiques.

continuer ...

Armes Nucléaire: La pandèmie finale

Colloque à Londres les 3-4 octobre

15.10.2007 

Nombre d´européens hésitant devant les frais du voyage à New Delhi en 2008 pour le prochain Congrès mondial de l´IPPNW, sa branche britannique MEDACT a organisé à Londres, en collaboration avec la Royal Society of Medicine, et dans les imposants locaux de cette vénérable institution, deux jours de séminaires, les 3 et 4 octobre dernier. Plus de cent délégués européens, russes compris, s´y retrouvaient avec des collègues américains, australiens, indiens, pakistanais, et japonais. Nous connaissions d´ailleurs pas mal d´entre eux, souvent de vieux amis.

continuer ...

L´accord indo-américain sur l´énergie nucléaire

Un mauvais coup pour la sécurité du globe

15.08.2007 

Indian Doctors for Peace and Development (IDPD) et Physicians for Social Responsibility, (PSR) affiliés indien et américain de l`IPPNW s´inquiètent vivement de l´accord négocié par le Président G.W. Bush et le Premier Ministre indien Manmohan Singh, par lequel l´Inde accepte de mettre ses réacteurs civils sous le contrôle des inspecteurs de l´Agence Internationale de l`Energie Atomique (AIEA); en contrepartie de quoi, l´interdicition de vente de combustible et de technologies civiles nucléaire (US Nuclear Non Proliferation Act de 1978) est levée.

continuer ...

Apprenti Sorcier!

L´AMFPGN appelle à l´abolition

28.07.2007 

Le Président de la République Française a crû bon en échange de l´heureuse libération des infirmières bulgares déjà annoncée, de proposer la réintroduction d´un programme nucléaire en Libye. Pourtant, le Colonel Kadhafi avait renoncé, il y a quatre ans, à ses programmes d´armes de destruction massive et semblait résolu à opter dans le futur pour les énergies renouvelables peu suspectes de prolifération nucléaire.

continuer ...

Solange Fernex est décédée

Son combat continue

11.09.2006 

Aujourd´hui 06 vers 15 heures, Solange Fernex, l´insoumise, s´est éteinte tout doucement (comme endormie). Cinq jours auparavant, au téléphone, elle avait dit qu´elle allait veiller sur notre travail, de là où elle allait se trouver... Solange, tu resteras dans nos coeurs. Tu peux compter sur nous pour continuer ton combat pour le respect de la vie.

continuer ...